MANGANAC

Tous les mêmes

TOUS LES MEMES

 

 

Tes bras m'enlacent amoureus'ment

Pourtant ils ne sont que carcans

Je vois à présent tes étreintes

Comme autant de bougies éteintes

 

Je ne supporte plus tes mains

Qui me câressent dès le matin

Même ton parfum qui m'enchantait

Désormais me donne la nausée

 

C'est brutal mais tu dois comprendre

Que je ne peux plus être tendre

L'Amour que je te réservais

S'est doucement évaporé

 

Nos dix années de vie commune

Tel un joli croissant de lune

Ont diminué en passion

Et n'ont laissé que répulsion

 

Au début ce qui m'importait

C'est juste d'être à tes côtés

Mais la routine a pris sa place

En effaçant toutes nos trâces

 

Derrière nous ne subsiste rien

Qu'un vague souvenir de tes seins

Ton corps ne déclenche plus en moi

Que dégoût tristesse et effroi

 

Voilà dit de bien vilaines choses

Mais la vie n'est pas toujours rose

Déteste-moi si tu le veux

Et oublie-moi car tu le peux

 

C'esr assez lâche de l'annoncer

Par un misérable courrier

Un S.M.S. eut été pire

Mais c'était trop long à écrire !!!!



26/11/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres