MANGANAC

Masturbation: Définition féminine

Masturbation: Définition féminine

 

La dernière fois que j’étais avec mon chéri, lovée dans ses bras, alors que je commençais à le couvrir de baisers, il me dit avec son beau sourire charmeur :

« - Tu sais amour, je suis fatigué mais tu sais il te reste la masturbation. »

Je n’ai pas voulu lui paraître ridicule, car il croit que j’ai un minimum d’intelligence, je ne lui ai donc pas dit que je ne connaissais pas ce mot. J'ai acquie...
scé et me suis tournée pour dormir… Non en vrai pour y réfléchir !

Masturbation… Que veut dire ce mot ? Qui connaît ce mot d’ailleurs ? Et à vous alors que vous inspire t’il ?
Moi je ne le connais pas… Ben si !
Pourquoi semblez-vous étonnés ? Je n’ai pas la science infuse, j’ai des faiblesses aussi… Et la masturbation en fait partie…

De prime abord, si j’essaie de trouver l’étymologie… Je décortique le mot et çà donne… Euh… Mas… Turbation… Serait-ce de la même famille de Père…Turbation ? Cela voudrait donc dire « plus, davantage» (« mas » en espagnol) de « turbation » ?
Mais dans ce cas, c’est quoi une « turbation » ?
Pèreturbation… Déjà pour moi çà veut dire, père absent qui donc chamboule votre vie normale d’enfant… Donc « turbation » devrait vouloir dire « manque » ! CQFD !
Donc « masturbation » voudrait dire « encore plus de manque » ?

Bon dans le doute, je vais carrément chercher la définition sur le web…

*ouvre une autre fenêtre et se connecte à Wikipédia*

OH MON DIEU ! ! Oh le goujat ! ! !

Alors dixit Wikipédia :

« Chez l’être humain, la masturbation est une pratique sexuelle dite « auto-érotique », consistant à provoquer le plaisir sexuel par la stimulation des parties génitales ou d’autres zones érogènes, à l’aide des mains ou d’objets, tels des godemichets ou autres jouets sexuels. » ! !

Bon… Ceci dit, je n’étais pas si loin avec ma théorie du « Encore plus de manque »…

Déjà un père absent c’est chiant, mais un amant absent c’est encore pire ! ! ><
Oui et bien si j’avais sû ! ! Je ne me serais pas gênée pour le coup ! On n’est jamais aussi bien servi que par soi-même !

Euh… Mais au fait… On fait comment ? ? Et surtout est-ce bien moral ?
Oui car si du coup on reprend l’étymologie çà craint ! !

« L’étymologie du mot « masturbation » rappelle l’ancienne condamnation morale de cette pratique… »

Ben merde alors « condamnation », on est mal, on est mal ! !

« … Le mot « masturbation » a été formé pour la première fois dans la langue française par Montaigne sous la forme « manustupration…»

Avouez que c’est un peu chiant à prononcer, on ne te remercie pas Michel pour çà…

« Le mot va coexister pendant plus d’un siècle sous deux formes concurrentes : manustupration et masturbation… »

Je vote pour masturbation ! Phonétiquement c’est plus joli.

« … Le premier terme, « manustupration », vient de manus, « la main », et stupratio, « l’action de souiller ». La manustupration serait alors le fait de se souiller par une action de la main, ou encore de se donner du stupre, plaisir honteux, par la main. »

Oui bon, si le gars utilise un kleenex, il ne se « souille » pas… Si ?
Ceci dit, en passant… Je ne connaissais pas l’expression « se donner du strupre »… Et je ne sais pas si mon petit côté pervers n’est pas légèrement émoustillé, ma foi.

« …Le second terme, « masturbation », vient du latin masturbatio et peut-être du grec mastropeuein, « prostituer »…»

Ah oui quand même ! Mais bon, pas logique, personne ne nous paie après une masturbation, si ? Sinon ben ma foi, je commence de suite !

« …Cette ancienne condamnation morale se retrouve également dans les synonymes de la masturbation : onanisme et abus de soi. »

Ona-quoi ? Rhooo vais devoir encore aller chercher ce que c’est au juste ! ! Pff

Pour ce qui est de l’abus de soi… Euh… Est-ce réellement possible ?
Exemple : « Tiens je vais me masturber… Oh non, oh non moi-même, n’abuse pas de toi-même… » Ou bien il faut avoir un sacré trouble de dédoublement de personnalité pour parler d’abus de soi…

«…Pour éviter cette connotation négative, on utilise parfois le terme «auto-sexualité» à la place du mot « masturbation ».

« Auto-sexualité »… Pourquoi ? On ne le fait qu’en voiture ?…
Bah non, suis-je bête, on se le fait à soi-même… Oui bon là, c’est logique.

Bon revenons, juste sur le mot « Onanisme »…
Alors petit Wikipédia, que dis-tu…

« Onanisme : L’onanisme désigne en français les pratiques de masturbation. Il provient du crime d'Onan, personnage de la Genèse…
Dans l’Ancien Testament, Onan est un personnage qui, refusant de féconder l’épouse de son défunt frère comme la tradition l’exigeait et aurait préféré « laisser sa semence se perdre dans la terre»… »…

Ok… Bon… Moi, là, je ne vois rien qui ressemble à un crime.
Pour deux raisons, la première, c’est que ce brave Onan, il ne veut tout simplement pas faire l’amour à la veuve de son frère ! !
Franchement ; qui aimerait vraiment que son frère nique sa femme après sa mort ? Personne ! ! Alors moi je dis, Onan, respect ! ! (Bien que je doute que si la veuve était belle, il se soit posé ce cas de conscience…).
Et deuxièmement, si le gars, il ne se sentait pas les épaules pour être père, je dis, bravo !
Il est plutôt le précurseur de la contraception cet Onan… Ou du coitus interruptus (oui j’aime bien parler latin, çà fait instruit).

Bon en résumé, moi j’opte pour le mot « auto-sexualité »… Les autres définitions sont à mon goûts soit trop violentes ou inappropriées et je me dis, que quoiqu’il en soit, c’est mon corps, je me le lave, je me le soigne, je ne me le prostitue pas, donc rien de sale, de dégradant ou de honteux à se donner du plaisir, na ! !

Maintenant… La pratique… Euh…
Y’a t’il un mode d’emploi ? … Wikipédia ?

OH MY GODemiché ! ! OUI !
Oui, il y a un mode d’emploi dans Wikipédia avec même des photos et images animées ! !
Mon Dieu, mes yeux me piquent, ma vertu est offusquée !
Je ne vais pas lire, non ! Je vais faire çà au feeling…

Feeling… Ben justement… Du feeling, il faut en avoir !
Je suis avec mon Chéri, car j’ai du feeling avec lui… Mais du feeling avec moi ? ? Euh…
J’ai du feeling avec mon homme parce que je l’aime, donc, effectivement je veux lui donner du plaisir et que du coup il m’en rende… Mais alors cela veut dire qu’il faut que je m’aime pour çà ! !
Et ben ! C’est pas gagné ! !
Mais enfin, si je m’aimais tant que çà je n’aurais pas besoin de sortir avec quelqu’un ! !
Bon… Ben voilà, on revient au point de départ.
Je sais maintenant ce que veut dire « Masturbation », je sais à peu près comment la pratiquer, mais… Je n’en éprouve pas le besoin…
Ce qui veut dire que la prochaine fois que Chéri me refuse un câlin… Ben… Je le VIOLE, na ! !

Après m’avoir relu et après réflexion, je me rends compte que je me suis bien faite plaisir à écrire ce texte… Ne serait-ce pas de la masturbation intellectuelle, ca ?
Bah, c’est un bon début, non ?

Mon Homme, lui en connait un bout sur le sujet...
Peut-être mettra t'il ses connaissances à la suite de çà...


17/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres